Pathologie et santé des femmes

Pathologie et santé des femmes

La santé féminine est une chose fragile dont il faut prendre soin à tout âge de la vie. Elle peut être influencée par différents facteurs comme l’âge, les antécédents médicaux et familiaux, l’environnement et le mode de vie. Mais aussi par l’origine ethnique, le lieu de naissance, la société et la culture. Les femmes et les filles peuvent donc être sujettes à de nombreuses affections qui peuvent être classées en 4 catégories : 

  • Les troubles gynécologiques (irrégularités du cycle menstruel, ménopause, insuffisance ovarienne prématurée (IOP), endométriose, kystes ovariens, fibromes utérins, vaginite et vulvodynie
  • Les problèmes liés à la grossesse (hypertension artérielle, diabète gestationnel, prééclampsie, interruption de la grossesse (fausse couche ou décès in utero), allaitement et dépression post-partum)
  • Les différents cancers (ovaires, col de l’utérus…)
  • Les problèmes psychologiques (dépression, burn-out, auto-agression…)

La santé des femmes est un sujet important de notre société actuelle qu’il ne faut pas négliger. Voyons cela à travers quelques résultats.

Bien que les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes, au cours de leur vie elles ont d'avantages recours aux soins médicaux, notamment pour la santé reproductive. Chez les femmes, la première cause de décès sont les maladies cardiovasculaires. De plus, parmi les cancers, celui du col de l’utérus et du sein sont les plus fréquents et le cancer du poumon est le plus meurtrier. En 2015, au niveau mondial il a été recensé que la deuxième cause principale de décès chez les femmes de 15 à 29 ans étaient les conduites auto-agressives dont le suicide. Aujourd’hui, environ 830 femmes meurent par jour de causes liées à la grossesse et à l’accouchement qui peuvent être évitables. Mais encore, la majorité des personnes portant le VIH sont des jeunes femmes de 15 à 24 ans.

En ce qui concerne les nouveaux nés, la prématurité, l’asphyxie à la naissance et les infections sont les principales causes de décès lors du premier mois de vie.

Pour les adolescentes, ce sont les conduites auto-agressives, les affections maternelles, les accidents de la route, les maladies diarrhéiques et les infections des voies respiratoires inférieures qui arrivent en tête des causes de mortalité. De plus, les troubles dépressifs liés à l’auto-agression et au suicide sont des problèmes majeurs à cet âge. Les problèmes nutritionnels pendant l’enfance et l’adolescence peuvent entraîner surpoids et obésité, ce qui peut augmenter le risque de décès prématuré et de handicap à l’âge adulte. Les troubles du comportement alimentaire, notamment l’anorexie mentale, sont très fréquents chez les jeunes filles. De plus, à ce jour, les adolescentes consomment plus de tabac et d’alcool ce qui peut nuire à leur santé et à celle de leur futur enfant. 

Pour les femmes adultes en âge de procréer, les maladies non transmissibles sont les premières causes de mortalité et d’incapacité. De plus, la dépression prépartum et post-partum ont de graves répercussions sur les femmes et leurs enfants. Les risques de cancer et de BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) y sont également plus élevés. Concernant les maladies cardiovasculaires, des données indiquent que les femmes ont tendance à être diagnostiquées et soignées plus tardivement que les hommes, et de manière moins active.

Enfin, chez les femmes de 60 ans et plus, ce sont les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux et les pneumopathies chroniques qui constituent les premières causes de mortalité.

 

Pour toutes ces raisons mesdemoiselles et mesdames de tout âge, il est important de prendre soin de votre santé, pour votre présent, votre futur et pour vos proches. La santé est une chose précieuse que l'on a tendance à oublier au quotidien, et toutes nos actions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, se répercutent plus tardivement. Vous avez de nombreux défis à relever au quotidien, ce qui peut être épuisant, n'oubliez pas de pensez à vous régulièrement. Pour cela, une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et un bon système immunitaire sont les meilleurs alliés de la santé féminine. Le dépistage précoce est d’une grande importance qu’en à l'apparition des maladies et leur guérison. N’hésitez pas non plus à prendre du temps pour vous, à vous détendre, à faire des choses qui vous rendent heureuse, à parler avec une psychologue afin de vous apaiser intérieurement si vous en ressentez le besoin.

Ne vous oubliez pas !

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.